Acné hormonale chez l'adolescent : quelle routine pour la traiter ?

Acné hormonale chez l’adolescent : comment la traiter ?

Acné hormonale chez l'adolescent : quelle routine pour la traiter ?

Ah l'adolescence !

Cette fameuse période de nos vies où règne l’insouciance mais où débarquent de nombreux changements hormonaux. Malgré tous ses avantages, l’adolescence a bien une ombre au tableau : l’acné hormonale.

Difficile d’y échapper à cette étape de la vie. C’est d’ailleurs la première cause de consultation chez le dermatologue. Mais contrairement à certaines idées reçues, l’acné hormonale peut également toucher les adultes.

Alors d’où provient-elle ? Comment fonctionne-t-elle ? Et surtout comment s’en débarrasser ?

Pas de panique : l’acné hormonale n’est pas une fin en soi et nous vous révélons tout à son sujet.

Les origines de l'acné hormonale

Vous avez dû le remarquer, ce type d’acné débarque principalement au moment de la puberté et cela pour une raison bien précise : les changements hormonaux et notamment la sécrétion des hormones sexuelles.

Les conséquences ? Une modification du fonctionnement des glandes sébacés ainsi que de la qualité du sébum. Cela entraîne l’obstruction des pores et provoque l’apparition des imperfections lorsque l’excès de sébum ne parvient plus à s’écouler normalement par le follicule pilosébacé (ces petites glandes en forme de sacs qui s’ouvre à la surface de la peau, principalement présentes sur le visage et le tronc).

Inévitablement, cela signifie que les boutons et les points noirs sont davantage présents sur les zones les plus denses en glandes sébacées, comme la fameuse zone T du visage, les mâchoires, le haut du dos ou encore le décolleté.

Bien souvent, l’acné chez l’adolescent est polymorphe, c’est-à-dire que les boutons prennent différentes formes. Elle débute par une acné rétentionnelle avec l’apparition de comédons ouverts, couramment appelés « points noirs » et de comédons fermés ou micro kystes de la couleur de la peau.

Dans ces deux cas, les imperfections favorisent la prolifération des bactéries, qui entraînent à leur tour une inflammation du follicule et une évolution vers une acné inflammatoire. C’est bien souvent ce à quoi doivent faire face les adultes touchés par l’acné.

De manière générale, les filles et les garçons ne subissent pas les désagréments de l’acné hormonale au même âge, ni aux mêmes endroits. Il en va de même pour les femmes et les hommes. Par exemple, les filles peuvent faire face à l’acné bien plus tôt que les garçons, notamment avec l’arrivée de leurs menstruations.

Les femmes sont également sujettes à de nombreux changements hormonaux tout au long de leur vie (menstruations, prise/arrêt d’une contraception hormonale, grossesse, ménopause), ce qui explique que bien plus de femmes souffrent d’acné hormonale à l’âge adulte.

N’oublions pas que l’hérédité joue également un rôle majeur dans l’apparition de l’acné. Le facteur familial n’est pas le seul à prendre en compte mais il n’est tout de même pas négligeable puisque les caractéristiques du sébum possèdent une composante génétique. 

Quels sont les facteurs aggravants ?

De nombreux facteurs sont à prendre en compte mais contrairement à certaines idées reçues, personne n’est impuissant face à ces symptômes.

Même si l’acné hormonale est une véritable plaie, elle n’est pas une fin en soi et de nombreux ajustements dans la vie quotidienne peuvent changer la vie de votre adolescent ou de vous-même si vous en souffrez :

Les soins cosmétiques

La prolifération bactérienne aggrave l’acné, c’est pourquoi l’hygiène et les soins cosmétiques sont essentiels pour la combattre ! 

Une routine anti acné doit être rigoureuse, douce et adaptée afin de respecter toutes les particularités de la peau acnéïque. Nous vous en dévoilons davantage à ce sujet par la suite.

Le démaquillage est également une étape indispensable pour tout le monde, mais encore plus lorsqu’on souffre d’acné. D’ailleurs,  prenez garde aux fonds de teint et poudres super-couvrants et occlusifs afin d’éviter “l’acné cosmetica” (l’acné créée ou aggravée par les cosmétiques).

L’alimentation

Nous abordons régulièrement ce sujet dans nos articles et pour cause ! L’alimentation joue un rôle majeur dans nombreux de nos maux, dont l’acné hormonale.

La suppression des produits laitiers (inflammatoires) mais également des produits transformés et industriels, beaucoup trop gras et trop sucrés, ne pourront qu’avoir un effet bénéfique. Il ne s’agit pas d’éliminer totalement ce type d’alimentation, mais plutôt d’équilibrer les apports et de garder ces plaisirs de manière occasionnelle.

Le stress

Il est un facteur aggravant indéniable de l’acné hormonale. Nous vous encourageons à lire notre précédent article : « La santé mentale affecte-t-elle vraiment notre peau ? », qui vous permettra de comprendre plus précisément le lien entre le stress et la qualité de la peau.

Mais brièvement : une trop grande quantité de cortisol (l’hormone du stress, responsable de l’inflammation dans le corps) génère via les neurotransmetteurs, l’apparition d’imperfections.

N’hésitez donc pas à initier votre adolescent (ou vous-même) à des exercices de respiration, de relaxation et à encourager le dialogue.

✨ Le soleil

Le véritable ennemi des peaux à problème !

Le soleil est trompeur puisqu’il aura tendance, dans un premier temps, à sécher les lésions. Il laissera donc penser que la peau se régénère peu à peu. Mais en réalité, il ne fait que l’épaissir et dissimuler les imperfections.

Le fameux effet rebond gagnera votre adolescent à la fin de l’été avec une explosion de boutons !

Alors prenez garde aux rayons UV en cas d’acné hormonale et optez pour une protection spéciale, destinée aux peaux acnéïques qui protègent et traitent en même temps.

Le téléphone portable

Un véritable nid à bactéries auquel nos adolescents (et nous-même) sommes en permanence scotchés !

Nous vous encourageons à le nettoyer très régulièrement et à éventuellement utiliser des écouteurs pour éviter le contact direct sur le visage.

Quelle routine anti-acné adopter pour enfin la traiter ?

Les peaux acnéïques ont besoin d’être purifiées certes, mais tout en douceur. Gardez à l’esprit qu’une problématique de peau ne la rend que plus fragile et sensible.

Vous pouvez donc oubliez les produits décapants dans l’espoir de vous débarrasser des boutons et de l’excès de sébum. C’est au contraire, ce qui peut amplifier les symptômes.

L’acceptation c’est reconnaître que, pour le moment,
les choses sont comme elles sont, et non comme je voudrais qu’elles soient.

Christophe André

Dans ce processus de guérison, l’acceptation, la patience et l’assiduité sont trois clés essentielles à votre bien-être mental.

L’acceptation car il est bien nécessaire de faire face à cette problématique, qui est présente quoi qu’il en soit et souvent pesante. La patience et l’assiduité, car c’est elles qui vous prodigueront les résultats escomptés à coup sûr.

La transparence est importante pour nous, c’est la raison pour laquelle nous vous prévenons que la durée moyenne d’une routine telle que décrite plus haut est de quatre mois.

L’origine des problématiques cutanées est souvent profonde et bien ancrée. Personne ne peut vous promettre des résultats immédiats.

Qu’il s’agisse de votre adolescent ou de vous-même, prenez soin de vous aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. Optez pour des cosmétiques naturels, respectueux de votre santé et de votre peau. Persévérez avec une routine qui convient aux besoins de votre peau et c’est promis, les résultats seront là 🤎.

Acné hormonale chez l'adolescent : quelle routine pour la traiter ?

La Routine ANTI-ACNÉ

Une routine beauté, d’autant plus lorsque la peau souffre d’une problématique telle que l’acné, se doit d’être minimaliste, naturelle et efficace.

Chez AD VITAM, nous prônons toujours la simplicité et l’efficacité.

Nous vous proposons notre Routine Anti-Acné, en seulement 3 étapes !

10 astuces pour avoir une peau sans boutons

10 astuces pour avoir une peau sans boutons

Inscrivez votre adresse mail (gratuit) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier